La Passion de la Poésie

Philippe Loupzen

Voici un autre texte de mon ami Philippe

Loupzen. Lorsque Philippe a quelque chose à

dire, il ne le fait pas en quelques lignes,

il nous donne un petit manuscrit. Donc, je

mets son texte sur mon site et cela va

prendre plusieurs jours.

Vous allez aimer! 

 

Communiquer sur la mort d'un être cher n'est

pas chose facile. Exposer ses sentiments sur

le net m'est difficile. Mais lorsqu'il

s'agit de l'adieu à sa propre

mère, tout se complique.

Pourtant, des années après

cette disparition, il me reste

un souvenir incroyable de

ce jour où la la personnalité des

« ayants droits » a fait

toute la différence, question ambiance.

L'absence est là, palpable, cruelle,

mais comment pourrais-je

changer le cours normal des choses,

qui suis-je pour

interdire aux lois de la nature

de stopper l'inéluctable

érosion des corps ? Les réactions

à ce juste cheminement sont différentes

chez les gens confrontés

tôt ou tard à cette fin d'existence

de la matière. Le deuil engendre

la tristesse de ne plus côtoyer cette

personne à là quelle,

nous nous étions ''habitués''.

Pour la majorité des familles

que j'ai rencontrées, la

tristesse,le regret et l'absence

sont les sentiments

majeurs provoqués par cette perte.

 

 

LES PENSÉES D'UN LOUP

 

LE GAULOIS NOMADE